ஐ۩۞۩Le Moufti des Chafi^iyy à la sainte Mecque,le Chaykh Ahmad Ibnou Zayni Dahlan dévoile la réalité de la secte wahabite ( pseudo-salafi) qui se cache lâchement sous l’appellation de *Salafi *۩۞۩ஐ


Le wahabisme démasqué


 

La louange est à  Allah. Que davantage d’honneur et d’élévation en degrés  soient accordés au Prophète de Allah. Louanges à Allah, Celui Qui est Unique, Celui Qui n’a besoin de rien, Qui n’est pas engendré, Qui n’engendre pas et Qui n’a nul équivalent. Je loue Allah ta^ala et je L’implore de me guider sur le chemin de droiture. Je recherche Son pardon et je me repens à Lui. Je recherche la préservation de Allah contre le mal de mon âme et de mes mauvais actes. Le bien-guidé est celui que Allah guide et nul ne peut guider celui qu’Il égare,. Que l’honneur et l’élévation en degrés les plus complets et les plus parfaits soient accordés à notre maître  Mouhammad le maître des fils de  ^Adnan, celui que  Allah a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes, en tant que guide et annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur d’un châtiment. Le Prophète, tel une  lumière éclatante et une lune éclairante a appelé à la religion agréée par Allah. Allah a guidé par lui la communauté. Il a dévoilé par lui les obscurités.

 

On comprend de la parole du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam:

-« Jusqu’à quand éviteriez vous de mentionner le pervers, citez le par ce qui est en lui pour que les gens se méfient de lui. »

Et Allah tabaraka wa ta^ala a dit :

[Sourat ‘Ali ^Imran / 110] ce qui signifie : « Vous êtes la meilleure communauté qui ait émergé pour les gens, vous ordonnez le bien et vous interdisez le mal, et vous avez la croyance en Allah »

 

Conformément a ce verset et au Hadith, nous allons vous dévoiler la réalité de la secte wahabite ( pseudos-salafi). Ils veulent faire croire aux gens qu’ils suivent les savants du salaf , ils vous disent nous suivons les pieux prédécesseurs!!!! et que le mot wahabite serait inventé!!!! que la secte wahabite n’existe pas!!!! nous allons vous dévoiler leurs mensonges =>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sachez mes frères et soeurs que le grand savant , Ibnou Sirin a dit  : ” Inna hadha l ^ilma dinoun, fandhourou  ^amman ta’khoudhouna dinakoum”.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ce qui signifie : “Certes, cette science est de la religion, alors observez auprès de qui vous apprenez votre religion”.

Conformément a cette parole de cet éminent savant et saint de parmi
les savants et saints de l’Islam, nous avons avons vérifié ce qui  a été rapporté au sujet de cette secte (wahabite) dévastatrice, égarée et qui divise notre communauté.

 


 

ஐ۩۞Le moufti des chafi^iy à la sainte Mecque nous dévoile la réalité de la secte wahabite qui se cachent lâchement sous l’appellation de *Salafi *۩۞۩ஐ



Ci-dessous le Le moufti des chafi^iy à la sainte Mecque==>



Parmi les plus grands savants qui ont écrit au sujet sujet de la secte wahabite et qui ont dévoilé leur sombre histoire il y’a le Chaykh Ahmad Ibnou Zayni Dahlan le moufti des chafi^iyy à la sainte Mecque (1231-1304 h * 1886-1959 c) Il s’agit de Ahmad fils de Zayni fils de Ahmad Dahlan le Mecquois, du Madh-hab chafi^iyy. Il était spécialiste de la Chari^ah, de la grammaire et de l’histoire ainsi que d’autres domaines. Il a apporté sa contribution à de nombreuses sciences. Il était le Moufti des maîtres chafi^iyy à la ville Sainte de la Mecque, surnommé Chaykhou l-’Islam. Il naquit à la Mecque en 1231 de l’Hégire (1886 de l’ère chrétienne) et décéda à Médine en 1304 de l’Hégire (1959 de l’ère chrétienne) à l’âge de 73 ans.


Voici une vidéo ou l’un de ses livres ou est présenté racontant cette sombre histoire des wahabites , il s’agit du livre intitulé *Oumara’ou l-Baladi l-Haram* qui rapporte==>


 

LE RÉCIT CONCERNANT LES GENS DE TA’IF ET CE QU’ILS SUBIRENT DE LA PART DES WAHABITES =>


Une sombre histoire.

http://www.youtube.com/watch?v=H8dCcB54wjU

Les bandits du désert

http://www.youtube.com/watch?v=Wrfif9ZACFk


 

RETROUVEZ CE RÉCIT ICI====>

***VOILA LE RÉCIT CONCERNANT LES GENS DE TA’IF ET CE QU’ILS SUBIRENT DE LA PART DES WAHABITES***

Extrait du livre : ‘Oumara’ou l-Baladi l-Haram.
Auteur : As-Sayyid
Ach-Chaykh Ahmad bin As-Sayyid Zayni Dahlan, Le moufti des chafi^iy à la sainte Mecque . (1231-1304 h * 1886-1959 c)

Ci-dessous le Moufti des chafi^iy à la sainte Mecque==>

[^Abdou llah] Al-Bouwayhit (un des chefs des wahhabites, espion à solde) est sorti [de Ta’if] pour leur procurer la garantie de paix de la part de ^Outhman [Al-Madayfiy] et de Salim bin Chakban et voilà qu’un tireur des gens de Ta’if, sur un minaret, lui tiré une balle qui a causé sa mort et son péril.Maison d’édition : Ad-Darou l-Mouttahidah li n-Nachr.Pages : 297-298 :
 

Lorsqu’ils entrèrent dans At-Ta’if, ils se livrèrent à une tuerie générale des gens, les adultes et les jeunes, ceux qui sont commandés comme ceux qui commandent, les notables et les gens du commun. Ils égorgèrent même le nourrisson sur la poitrine de la mère ; ils montaient dans les maisons, faisaient sortir ceux qui s’y réfugiaient et les tuaient. Ils trouvèrent un groupe qui étudiait le Qour’an et les tuèrent du premier au dernier.

Ils massacrèrent tous ceux qui s’étaient réfugiés dans les maisons. Ensuite ils allèrent vers les boutiques et les mosquées et ils tuèrent les gens qui s’y trouvaient. Ils tuèrent l’homme dans la mosquée alors qu’il était dans l’inclination ou dans la prosternation jusqu’à l’extermination de tout ce monde ; alors malheur à eux de la part du Tout-Puissant qui détient les cieux par Sa puissance. Il ne resta des gens de Ta’if (c’est-à-dire des combattants de cette ville) qu’un groupe d’un peu plus de 20 personnes. Ils se réfugièrent dans la maison des Al-Fitniyy, ils la barricadèrent et la protégèrent des tirs de balles pour qu’elles ne les atteignent pas. Il restait aussi un autre groupe à la maison des Al-Fa^r, composé de 270 combattants ; ils les combattirent toute la journée et les occupèrent par leur résistance, et ceci continua le deuxième et troisième jour.

Chaque jour, les bédouins entraient dans la ville de Ta’if et s’accaparaient des biens. Ils pillaient l’or et l’argent, les biens commerciaux, les biens mobiliers, etc. Ils se jetaient sur les richesses comme les papillons autour du feu, et les biens dans leur campement étaient devenus comme des montagnes. Ils prirent tout sauf les livres qu’ils éparpillèrent sur les places publiques, les rues et les marchés où le vent les faisait voler.

Parmi ces livres, il y avait des exemplaires du Qour’an, des exemplaires de parties du Qour’an en plusieurs milliers, des exemplaires de Al-Boukhariy, de Mouslim et d’autres livres de hadith, de fiqh, de grammaire et d’autres sciences religieuses. Les livres restèrent ainsi dans les rues pendant des jours où ils les piétinèrent sans que personne ne put en retirer un seul papier.

Ibnou Chakban comprit qu’il ne pourrait les atteindre que par le complot et la ruse. Il leur envoya une lettre leur garantissant la paix dans laquelle il leur dit : « Vous avez la parole de Ibnou Chakban et ^Outhman » ; ils leur prêtèrent ainsi serment et dès-lors, les résistants arrêtèrent le combat. Ils firent venir à eux un groupe pour récupérer les armes et leur dirent : « Les associateurs à la divinité n’ont pas le droit de porter les armes », et là ils leur demandèrent de sortir devant leur émir. Lorsque les résistants furent placés face à lui, il ordonna qu’on les tue tous. C’est ainsi qu’ils furent martyrs. L’endroit où ils furent tués s’appelle « Douqaqou l-lawz«.

Il y avait aussi un groupe de résistants dispersés dans le quartier dit des ^Iça, composé d’environ 50 combattants ; ils étaient derrière des barricades et tiraient dans leur direction, là aussi les wahhabites réussirent à les faire sortir par des garanties de paix, de sauvegarde des âmes, de liberté etc… mais ils les conduirent jusqu’à la vallée « wajj » et les y laissèrent dans le froid et la neige, complètement nus jusqu’à ce qu’ils leur donnent quelques pièces de tissus usées. Ils rassemblèrent dans cet état les hommes et les femmes, et ainsi les femmes pudiques habituées aux chambres protégées se trouvèrent dans une situation pitoyable.

Treize jours plus tard ils leur donnèrent l’assurance qu’ils pourraient revenir en ville, et c’est seulement là que les wahhabites commencèrent à distribuer aux pauvres de petites poignées d’orge de façon humiliante.

Un de leurs démons leur apprit que la plus précieuse des richesses des habitants de Ta’if était enterrée sous les maisons. Ainsi ils essayèrent de la trouver en creusant sous une cave, et ils y trouvèrent des biens d’une valeur considérable ; ceci les encouragea à creuser partout et c’est ce qu’ils firent sous toutes les maisons. Ils les démolirent de haut en bas, et ils allèrent même jusqu’à creuser dans les toilettes et les égouts.

Voilà comment cette région qui avait été remplie de joie a été complètement détruite. Ce grand malheur se produisit durant le mois de Dhou l-Qa^dah 1217.

(Fin de l’extrait du livre : ‘Oumara’ou l-Baladi l-Haram.)


le Chaykh Ahmad Ibnou Zayni Dahlan le moufti des chafi^iy à la sainte Mecque écrivit successivement de nombreux livres dont :

Le Moufti Zayni Dahlan:

– « Al-’Azharou z-Zayniyyah« , commentaire du « Matnou l-’Alfiyyah« , livre de grammaire.

– « Tarikhou d-Dawlati l-’Islamiyyah bil-Jadawili l-Mardiyyah« , livre sur l’histoire des pays muslumans.

– « Fathou l-Jawadi l-Mannan » commentaire du traité au sujet de la croyance intitulé « Faydou r-Rahman« .

– « Nahalou l-^Atchan« , commentaire de « Fathou r-Rahman » au sujet de la bonne manière de réciter Al-Qour’an.
– « Ad-Dourarou s-Saniyyah » pour répliquer contre les wahhabites.
Voici le livre « Ad-Dourarou s-Saniyyah »en pdf=>

Cliquez pour ouvrir le pdf:

ci-dessous le scan du livre:



– « Khoulasatou l-Kalam » au sujet de l’histoire des dirigeants des lieux saints.

– « Al-Foutouhatou l-‘Islamiyyah » (Les conquêtes islamique
Mention de plusieurs savants ayant écrit pour répliquer contre Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab du Najd, qui l’ont blâmé ou ont cité ses défauts :



Le grand Moufti  de La Mecque * Zayni Dahlan* déclare mécréants les wahabites==>

Le grand Moufti chafi^iyy de la sainte Mecque et descendant du Prophète a l’époque de l’apparition des wahabites a clairement déclaré mécréants les wahabites qui se cachent de nos jours sous l’apellation   de =>Salafi.



Le Chaykh Sayyid Ahmad Zayni Dahlan a écrit dans son livre « Fitnatou l-Wahhabiyyah » :
Dont voici le livre en langue arabe en pdf =>http://www.hakikatkitabevi.com/arabic/19-vahhabiyya.pdf


Le Chaykh Sayyid Ahmad Zayni Dahlan a dit dans ce livre =>

ونظروا
إلى عقائدهم فوجدوها مشتملة على كثير من المكفرات، فبعد أن أقاموا البرهان
عليهم كتبوا عليهم حجة عند قاضي الشرع بمكة تتضمن الحكم بكفرهم بتلك
العقائد ليشتهر بين الناس أمرهم، فيعلم بذلك الأول والآخر، وكان ذلك في
مدة إمارة الشريف مسعود بن سعيد بن سعد بن زيد المتوفى سنة خمس وستين
ومائة ألف، وأمر بحبس أولئك الملحدة
حبسوا
Traduction :

Ils [c’est-à-dire les savants musulmans] examinèrent leur croyance [c’est-à-dire la croyance des wahabites] et virent qu’elle était remplie de mécréances.
Ainsi, après avoir manifesté des preuves contre eux, ils écrivirent à
leur encontre des arguments à l’attention du juge religieux de la
Mecque. Ce dernier certifia leur état de mécréance pour faire connaître
les sujets de leur égarement aux gens, et pour que les gens de leur
époque et des générations futures le sachent. Tout cela eut lieu durant
l’émirat du Charif Mas^oud bin Sa^id bin Sa^d, décédé en 1165 H (1751
Il ordonna d’arrêter ces mécréants et ils furent donc appréhendés.

Fin de citation


Retrouver ici en anglais un apercue du livre * Fitnatu-l-Wahhabiyyah*-de Chaykh Zayni Dahlan le Moufti de la Mecque **Fitnatu-l-Wahhabiyyah-An Essay about the Wahhabi Crimes against Islam and against Muslims==>

²
Chaykh Ahmad Ibnou Zayni Dahlan
le moufti des chafi^iy à la sainte Mecque

(1231-1304 H * 1886-1959 C)

Sa Biographie==>

Il s’agit de Ahmad fils de Zayni fils de Ahmad Dahlan le Mecquois, du Madh-hab chafi^iyy. Il était spécialiste de la Chari^ah, de la grammaire et de l’histoire ainsi que d’autres domaines. Il a apporté sa contribution à de nombreuses sciences. Il était le Moufti des maîtres chafi^iyy à la ville Sainte de la Mecque, surnommé Chaykhou l-‘Islam. Il naquit à la Mecque en 1231 de l’Hégire (1886 de l’ère chrétienne) et décéda à Médine en 1304 de l’Hégire (1959 de l’ère chrétienne) à l’âge de 73 ans. Il écrivit successivement de nombreux livres dont :

–         « Al-‘Azharou zZayniyyah« , commentaire du « Matnou l-‘Alfiyyah« , livre de grammaire.

–         « Tarikhou d-Dawlati l-‘Islamiyyah bil-Jadawili l-Mardiyyah« , livre sur l’histoire des pays muslumans.

–         « Fathou l-Jawadi l-Mannan » commentaire du traité au sujet de la croyance intitulé « Faydou r-Rahman« .

–         « Ad-Dourarou s-Saniyyah » pour répliquer contre les wahhabites.

–         « Nahalou l-^Atchan« , commentaire de « Fathou r-Rahman » au sujet de la bonne manière de réciter Al-Qour’an.

–         « Khoulasatou l-Kalam » au sujet de l’histoire des dirigeants des lieux saints.

–         « Al-Foutouhatou l-‘Islamiyyah » (Les conquêtes islamiques).

C’est du dernier ouvrage que nous avons tiré le chapitre concernant la discorde des wahabites. Il y figure sous ce même titre dans le deuxième tome du livre, entre les pages 228 et 240 dans l’édition d’Istanboul. On peut également trouver cette partie imprimée à part.

Ahmad Ibnou Zayni Dahlan a écrit d’autres livres encore.

Un savant renommé a témoigné de sa science et de son honneur. Rahmatou l-Lah Al-Hindiy, l’auteur du livre ‘Idh-harou l-Haqq (La Manifestation de la Vérité) qu’il a écrit pour montrer les contradictions dans la Bible et démontrer l’absence de fondement de la croyance chrétienne, a dédié ce livre fameux au chaykh Ahmad Ibnou Zayni Dahlan. Il l’a fait en reconnaissance de son incontestable mérite.

D’autre part, le chaykh Ahmad Ibnou Zayni Dahlan a bénéficié d’une réputation qui dépassait largement la région d’Arabie ; Il est en effet cité comme référence et considéré comme leur maître par des ^Oulamaparmi les plus importants depuis son époque jusqu’à nos jours.

Son témoignage n’est donc pas sujet à caution lorsqu’il dénonce les égarements des wahabites et leurs contradiction avec la croyance de tous les musulmans et lorsqu’il témoigne des exactions et des atrocités qu’ils ont perpétrées pour s’emparer du pouvoir dans la péninsule arabe.

Nous vous exposons les écrits, les livres et les noms de nombreux savants qui ont rédigé des répliques contre Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab, le fondateur de la secte des wahhabites, qui l’ont blâmé et qui ont cité ses défauts.

1. Réjouissance des Gens honorables au Sujet du Caractère permis du Tawassoul par les honorables Prophètes (‘Ithafou l-kiram Fi Jawazi t-Tawassouli wa l-Istighathati bi l-Anbiya‘I l-Kiram) : du Chaykh Mouhammad Ibnou ch-Chaddi. Manuscrit.

2. Réponses à propos de la Visite des Tombes (‘Ajwibah fi Ziyarati l-Qoubour) : du Chaykh Al-^Idous. Manuscrit.

3. Les Réponses satisfaisantes aux Questions Najdites (Al-’Ajwiba l-Mardiyyah ^ani l-’As’ilati n-Najdiyyah) : de Abou l-^Awn Chamson d-Din Mouhammad Ibnou Ahmad Ibnou Salim, surnommé Ibnou s-Safaraniyy.

4. Les Réponses Nou^maniyyah aux Questions de l’Inde sur la Croyance (Al-’Ajwiba n-Nou^maniyyah ^ani l-’As’ilati l-Hindiyyah fi l-^Aqa‘id) : de Nou^man Ibnou Mahmoud Khayrou d-Din, connu sous le nom de Ibnou l-’Alouciyy Al-Baghdadiyy, Al-Hanafiyy, mort en 1317 H.

5. Les quatre Fondements étayant la Déclaration de Mécréance des Wahhabites (Al-’Ousoulou l-’Arba^ah fi Tardidi l-Wahhabiyyah) : de Mouhammad Haçan Sahib As-Sarhandiyy, Al-Moujaddidiyy, mort en 1346 H.

6. Présentation de la grande Désobéissance de ceux qui ont interdit le Tawassoul par un Prophète ou un Saint véridique (‘Idh-harou l-^Ouqouq mimman mana^a t-Tawassoula bi n-Nabiyy wa l-Waliyyi s-Sadouq) : du Chaykh Al-Machrafiyy Al-Malikiyy Al-Jaza‘iriyy.

7. Les Propos satisfaisants dans la Réplique aux wahhabites (Al-’Aqwalou l-Mardiyyah fi r-Raddi ^ala l-Wahhabiyyah) : du faqih ^Ata Al-Kacim Ad-Dimachqiyy Al-Hanafiyy.

8. La Prise de Position en faveur des Saints bienfaiteurs (Al-Intisar li l-’Awliya‘I l-’Abrar) : du Chaykh, le Mouhaddith Tahir Sounboul Al-Janafiyy.

9. Les Feuillets de Bagdad pour les Réponses Najdites (Al-’Awraqou l-Baghdadiyyah fi l-Jawabati n-Najdiyyah) : du Chaykh ‘Ibrahim Ar-Rawi Al-Baghdadiyy, Ar-Rifa^iyy, le Président de la voie rifa^iyy à Bagdad.

10. L’Innocentement de la Divergence en Réponse aux gens de la Dissension et de l’Hypocrisie et la Réplique à la Secte wahhabite égarée (Al-Bara‘ah mina l-ikhtilaf fi r-Raddi ^ala ‘Ahli ch-Chiqaqi wa n-Nifaq wa r-Raddi ^ala l-Firqati l-Wahhabiyyati d-Dallah) : du Chaykh Zaynou l-^Abidin As-Soudaniyy.

11. Les Arguments éclatants (Al-Barahinou s-Sati^ah) : de Salamah Al-^Azamiyy, mort en 1379 H.

12. Les Preuves contre ceux qui renient le Tawassoul par les Gens des Cimetières (Al-Basa‘ir li Mounkiri t-Tawassoula bi ‘Ahli l-Maqabir) : de Hamdou l-Lah Ad-Dajwiyy Al-Hanafiyy Al-Hindiyy.

13. Histoire des Wahhabites (Tarikhou l-Wahhafbiyyah) : de Ayyoub Basri Bacha Ar-Roumiyy, l’auteur de Mir’a ?? ou l-Haramayn.

14. L’Epée du Jihad retirée face à ceux qui prétendent l‘Ijtihad (Tajridou Sayfi l-Jihad li Moudda^I l-Ijtihad) : du Chaykh ^Abdou l-Lah Ibnou ^Abdil –latif Ach-Chafi^iyy, qui est le professeur de Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab et son Chaykh ; il lui a répliqué durant sa vie.

15. Les Afffranchissements plaisants (At-Tahriratou r-Ra‘iqah) : du Chaykh Mouhammad An-Naflati Al-Hanafiyy, Moufti de jérusalem l’Honorée. Il était vivant en 1315 H.

16. L’Incitation des Stupides contre la Recherche du Renfort des Prophètes et des Saints (Tahridou l-’Aghbiya‘ ^ala l-Istighathati bi l-’Anbiya‘I wal-’Awliya‘) : du Chaykh ^Abdoullah Ibnou Ibrahim Mirghaniyy, habitant à At-Ta‘if.

17. L’Œuvre d’Art accordée dans la Réponse aux Wahhabites (At-Touhfatou l-Wahbiyyah fi r-Raddi ^ala l-Wahhabiyyah) : Chaykh Dawoud Ibnou Soulayman Al-Baghdadiyy, An-Naqchbandiyy, Al-Hanafiyy, mort en 1299 H

18. Purification du Cœur de la Croyance souillée (Tathirou l-Fou’ad min Danaci l-’I^tiqad) : du Chaykh Mouhammad Bakhit Al-mouti^iyy Al-Hanafiyy, parmi les savants de Al-’Azhar.

19. Notes au sujet de l’Attachement au Tawassoul par les Prophètes (Taqyid Hawala t-Ta^allouq wa t-Tawassoul bi l-’Anbiya‘I wa s-Salihin) : du Qadi l-Jama^ah au Maroc, Ibnou Kiran.

20. Notes au sujet de la Visite des Saints et du Tawassoul par eux Taqyid Hawla (Ziyarati l-’Awliya‘I wa t-Tawassouli bihim) : du même auteur que précédemment.

21. L’Ironie des Mouqallid sur ceux qui ont prétendu renouveler la Religion (Tahakkoumou l-Mouqallidin biman ‘Idda^a Tajdida d-Din) : du Chaykh Mouhammad Ibnou ^Abdi r-Rahman Al-Hanbaliyy, dans lequel il a répliqué à Ibnou ^Abdi l-Wahhab dans chaque question qu’il a innovée, de la meilleure réplique.

22. At-Tawassoul : du Mufti Mouhammad ^Abdou l-Qayyoum Al-Qadiriyy Al-Hazarawiyy.

23. Le Tawassoul par le Prophète et les vertueux (At-Tawssoulou bi n-nabiyyi wa s-Salihin) : de Abou Hamid Ibnou Marzouq Ad-Dimachqiyy Achq-Chamiyy.

24. L’Eclaircissement au sujet du tawhid du Créateur sur la Réponse des gens de l’Irak à Mouhammad Ibnou ^Abi l-Wahhab (At-Tawdih ^an Tawhidi l-Khallaq fi Jawabi ‘Ahli l-^Iraq ^ala Mouhammad Ibn ^Abdi l-Wahhab) : de ^Abdou l-Lah ‘Afandi ar-Rawi.

25. L’Apparition de la Vérité sur les différents états des pires des Créatures (Jalalou l-Haqq fi Kachfi ‘Ahwali ‘Achrari l-Khalq) : du Chaykh ‘Ibrahim Hilmi Al-Qadiriyy Al-’Iskandariyy.

26. Les Réponses au sujet de la Visite (Al-Jawabat fi z-Ziyarah) : de Ibnou ^Abdi r-Razzaq Al-Hanbaliyy.

27. Les Vérités islamiques en Réplique aux Prétentions des Wahhabites à l’aide des Preuves du Livre et de la Tradition prophétique (Al-Haqaf’iqou l-’Islamiyyah fi r-Raddi ^ala l-Maza^imi l-Wahhabiyyah bi ‘Adillati l-Kitabi wa s-Sounnati n-Nabawiyyah) : de Malik Ibnou ch-Chaykh Mahmoud.

28. La Vérité claire en Réplique aux Wahhabites (Al-Haqqou l-Moubin fi r-Raddi ^ala l-Wahhabiyyin) : du Chaykh ‘Ahmad Sa^id As-Sarahandiyy An-Naqchabandiyy.

29. La Vérité islamique en Réplique aux Wahhabites (AL-Haqiqatou l-’Islamiyyah fi r-Raddi ^ala Wahhabiyyah) : de ^Abdou l-Ghaniyy Ibnou Salih Hamadah.

30. Les Perles de la Tradition en Réplique aux Wahhabites (Ad-Dourarou s-Sounniyyah fir-Raddi ^ala l-Wahhabiyyah) : de Ahmad Ibnou Zayni Dahlan, Mufti de La Mecque Chafi^iyy, mort en 1304 H.

31. Les Preuves suffisantes en Réplique aux Wahhabites (Ad-Dalilou l-Kafi fi r-Raddi ^ala Wahhabiyy) : du Chaykh Misbah Ibnou Ahmad Chibqillou Al-Bayroti.

32. Le petit miroir pour blâmer la mauvaise Innovation et faire l’Eloge de la Tradition prophétique (Ar-Ra‘iyatou s-Soughra fi Dhammi l-Bid^ah wa Madhi s-Sounnati l-Gharra) : du Chaykh Youçouf An-Nabahaniyy Al-Bayroutiyy.

33. La Réplique à Ibnou ^Abdi l-Wahhab (Ar-Radd ^ala Ibnou ^Abdi l-Wahhab) : de Chaykou l-’Islam à Tunis Isma^il At-Tamimiyy Al-Malikiyy, mort en 1248 H, c’est un livre extrèmement bien écrit et authentifié.

34. Réplique à Ibnou ^Abdi l-Wahhab (Radd ^ala Ibnou ^Abdi l-Wahhab) : du Chaykh Ahmad Al-Misriyy Al-’Ahça‘iyy.

35. Réplique à Ibnou ^Abdi l-Wahhab (Radd ^ala Ibnou Abdi l-Wahhab) : du Grand savant Barakat Ach-Chafi^iyy, Al-Makkiyy.

36. Les répliques à Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab (Ar-Roudoud ^ala Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab) : du Chaykh le Mouhaddith Salih Al-Foulaniyy Al-Maghribiyy. Le maître ^Alawiyy Ibnou l-Haddad a dit : C’est un grand livre qui comport des lettres et des réponses toutes de savants des quatre écoles : Hanafiyy, Malikiyy, Chafi^iyy et Hanbaliyy, qui répliquent à Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab par des répliques pertinentes.

37. La Réplique aux Wahhabites (Ar-Radd ^ala l-Wahhabiyyah) : du Chaykh Salih Al-Kawwach At-Tounousiyy. C’est une lettre écrite en prose rimée par laquelle il a réfuté la lettre de Ibnou ^Abdi l-Wahhab.

38. La Réplique aux Wahhabites (Ar-Radd ^ala l-Wahhabiyyah) : du Chaykh Mouhammad Salih Az-Zamzamiyy Ach-Chafi^iyy, l’Imam du Maqam de Ibrahim à La Mecque honorée.

39. La Réplique aux Wahhabites (Ar-Raddou ^ala l-Wahhabiyyah) : de Ibrahim Ibnou ^Abdi l-Qadir At-Taraboulousiyy Ar-Riyahiyy At-Tounousiyy Al-Malikiyy de la ville de Testour, mort en 1266 H.

40. La Réplique aux Wahhabites (Ar-Raddou ^ala l-Wahhabiyyah) : de ^Abdou l-Mouhsin Al-’Ouchayqariyy Al-Hanbaliyy, le Moufti de la ville de Az-zoubayr à Al-Basrah.

41. La Réplique à Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab (Ar-Raddou ^ala Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab) : de Mouhammad Ibnou Soulayman Al-Kourdiyy Ach-Chafi^iyy le professeur de Ibnou ^Abdi l-Wahhab et son Chaykh. C’est Ibnou Marzouq Ach-Chafi^iyy qui a cité cela ?? et qui a dit aussi : son Chaykh a vu en lui qu’il était un égaré qui égare les autres, tout comme a vu cela en lui son Chaykh Mouhammad Hayat As-Sindiyy et son père Abdou l-Wahhab.

42. La Réplique aux Wahhabites (Ar-Raddou ^ala l-Wahhabiyyah) : de ^Oumar Al-Mahjoub.

43. La Réplique aux Wahhabites (Ar-Raddou ^ala l-Wahhabiyyah) : du Qadi l-Jama^ah au Maroc, Ibnou Kiran.

44. La Réplique à Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab (Ar-Raddou ^ala Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab) : du Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Qadoumiyy Al-Hanbaliyy An-Naboulsiyy, le savant des hanbaliyy au Hijaz et au Cham, il a répliqué sur la question de la visite, la question du tawassoul par les prophètes et les vertueux et il a dit : Ibnou ^Abdi l-Wahhab est avec ceux qui suivent les khawarij. Il a cité cela également dans sa lettre Ar-Rihlah Al-Hijaziyyah wa r-Riyad al-’Ounsiyyah fi l-Hawadith wa l-Maça‘il.

45. Lettre pour appuyer la voie des soufis et la Réplique à leurs opposants (Riçalah fi Ta’yidi Madh-habi s-Soufiyyah wa r-Radd ^ala l-Mou^taridina ^Alayhim) : du Chaykh Salamah Al-^Azzami mort en 1379 H.

46. Lettre sur le Caractère permis du Tawassoul en Réplique à Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab (Riçalah fi Jawazi t-Tawassouli fi r-Raddi ^ala Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab) : du Grand savant Moufti de Fas Chaykh Mahdiyy Al-Waznaniyy.

47. Lettre sur le jugement du tawassoul par les prophètes et les vertueux (Riçalah fi Houkmi t-Tawassouli bi l-’Anbiya’ wa l-’Awliya‘) : du Chaykh Mouhammad Haçanayn Makhlouf Al-Misriyy Al-’Azhouriyy.

48. Lettre pour la Réplique aux Wahhabites (Riçalah fi r-Raddi ^ala l-Wahhabiyyah) : du Chaykh Qacim Abi l-Fadl Mahjoub Al-Malikiyy.

49. La lettre de Réplique au Groupe des Wahhabites (Ar-Riçalah Ar-Raddiyyah ^ala T-Ta‘ifah Al-Wahhabiyyah) : de Mouhammad ^Ata‘ou l–Lah surnommé ^Ata‘ Ar-Roumiyy.

50. Lettre sur un Dilemme entre les Gens de La Mecque et les gens de Najd au sujet de la Croyance (Riçalah fi Mouchajarh Bayna ‘Ahli Makkah Wa Ahli Najd fi l-^Aqidah) : du Chaykh Mouhammad Ibnou Nasir Al-Hazimiyy Al-Yamaniyy mort en 1283 H.

51. La lettre satisfaisante en Réplique à celui qui renie la Visite du Prophète Mouhammad (Ar-Riçalah Al-Mardiyyah fi r-Raddi ^ala Man Younkirou z-Ziyarah Al-Mouhammadiyyah) : de Mouhammad As-Sa^diyy Al-Malikiyy.

52. Le jardin des voies pour la réplique aux Gens de l’Egarement (Rawdou l-Maja fi r-Raddi ^ala ‘Ahli d-Dalal) : du Chaykh ^Abdou r-Rahman Al-Hindiyy Ad-Dilhiyy Al-Hanafiyy.

53. L’Epée tranchante pour le Cou de celui qui renie l’honneur dû aux Honorables (As-Sayfou l-Batir li ^ounouqi l-Mounkir ^ala l-’Akabir) : de As-Sayyid ^Alawiyy Ibnou ‘Ahmad Al-Haddad, mort en 1222 H.

54. Les Epées de l’Orient pour couper le Cou à ceux qui attribuent la Direction et le Corps (As-Souyoufou l-Machraqiyyah li Qat^I ^Ounouqi l-Qa‘ilina bi l-Jihati wa l-Jismiyyah) : de ^Aliyy Ibnou Mouhammad AL-Mayliyy Al-Jammaliyy At-Tounousiyy Al-maghribiyy Al-malikiyy.

55. Les Foudres créées par Dieu en réplique aux Wahhabites (As-Sawa^iqou l-’Ilahiyyah fi r-Raddi ^ala l-Wahhabiyyah) : du Chaykh Soulayman Ibnou ^Abdi l-Wahhab, le frère de Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab.

56. Les Foudres et les Tonnerres (As-Sawa^iqou wa r-Rou^oud) : du Chaykh ^Afifou d-Din ^Abdou l-Lah Ibnou Dawoud Al-Hanbaliyy.

57. Le Tremplin de la Sounnah pour répliquer aux Wahhabites (Al-Madarijou s-Sounniyyah fi Raddi l-Wahhabiyyah) du Chaykh ^Amir Al-Qadiriyy.

58. Les Flambeau des Peuples et L’Eclaircissement des Ténèbres concernant Tromperies innovées du Najd par lesquelles des gens du commun ont été égarés (Misbahou l-’Anam wa Jala‘ou dh-Dhalam fi Raddi Choubahi l-Bik^iyyi n-najdiyy ‘allati ‘adalla biha l-^awam) : de Sayid ^Alawiyy Ibnou Ahmad Al-Haddad, mort en 1222 H et imprimé en Egypte.

59. Le Traité intègre en Réplique contre les Wahhabites (Al-Maqalatou l-Wafiyyah fi r-Raddi ^ala l-Wahhabiyyah) : du Chaykh Haçan Qizbak.

60. Le Don de Dieu pour la Destruction des Egarements des Wahhabites (Al-Minahou l-’Ilahiyyah fi Tamsi d-Dalalati l-Wahhabiyyah) : du Qadi Isma^il At-Tamimiyy At-Tounouçiyy mort en 1248 H.

61. La Gratification offerte pour la Réplique aux Wahhabites (Al-Minhatou l-Wahbiyyah fi r-Raddi ^ala l-Wahhabiyyah) : du Chaykh Dawoud Ibnou Soulayman An-Naqchabandiyy Al-Baghdadiyy, mort en 1299 H.

62. Conseil sollennel aux Wahhabites (Nasihatoun Jalilah li l-Wahhabiyyah) : de As-Sayyid Mouhammad Tahir ‘Al-Moulla Al-Kayyaliyy Ar-Rifa^iyy, Naqib ‘achraf ‘Idlib.

63. Les Textes de Loi rapportés concernant la Réplique contre les Wahhabites (An-Nouqoulou ch-Char^iyyah fi r-Raddi ^ala l-Wahhabiyyah) : du Chaykh Moustafa Ibnou ‘Ahmad Ach-Chattiyy Al-Hanbaliyy Ad-Dimachqiyy.

64. La Repression des Gens de la Déviation et de l’Athéisme concernant leur Incriminatin du Devoir de suivre les Imams de l’Ijtihad (Qam^ou ‘Ahli z-Zayghi wa l-’Ilhad ^ani t-Ta^ni fi Taqlid ‘A’immati l-’Ijtihad) : du Mufti de Médine, le Mouhaddith Chaykh Mouhammad Al-Khadir Ach-Chinqitiyy mort en 1353 H.

65. Les Paroles sunnites en Réplique à ceux qui ont prétendu faire triompher la Sounnah de Mouhammad (Al-Aqwalou s-Sounniyyah fi r-Raddi ^ala Moudda^iyy Nousrati s-Sounnati l-Mouhammadiyyah) : de Ibrahim Ahmad Chahatah As-Siddiqiyy.

En conclusion de ce bulletin, nous portons à votre attention, cher lecteur, vous qui craignez pour la religion de Allah, que défendre l’Islam et contrer la dissension du groupe des Wahhabites est un acte religieux obligatoire.S’il n’en était pas ainsi, tous ces savants, tous ces spécialistes de la jurisprudence n’auraient pas écrit pour mettre en garde contre les wahabites.

Parmi les savants de notre époque, le Grand savant, l’Imam, le Mouhaddith du monde, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy, que Allah l’agrée a dit : « Celui qui se tait et ne met pas en garde contre les wahhabites connaissant leur égarement, son péché est plus grave que celui qui sait qu’une embuscade est tendue contre des gens pour les tuer : parce que ceux-là, s’ils sont assassinés, obtiennent un degré de martyr. Mais dans le cas de celui qui laisse les gens prendre la mécréance chez les wahabites, s’ils meurent ensuite avec de telles croyances, ils feront partie des gens de la perdition éternelle. La cause qui mène à la mécréance est pire que celle qui mène aux grands péchés tels que tuer injustement. En effet l’appel des wahhabites est un appel à juger mécréants les croyants, sans aucune raison légale. C’est un appel à attribuer le corps à Allah c’est-à-dire à L’assimiler à Ses créatures ».

Nous demandons à Allah de nous octroyer la réussite pour propager le bien et pour défendre la religion et qu’Il nous guide pour œuvrer afin d’éloigner tout mal des musulmans. La louange est à Allah le Seigneur des mondes.

Ce que nous avons cité ne représente qu’une partie des savants qui ont écrit contre eux. Les Chaykh, les savants, les orateurs et les prêcheurs jusqu’à nos jours mettent en garde les gens dans les différents pays contre les wahhabites et leurs semblables, eux qui se sont écartés de la Sounnah et de la Jama^ah.


Sachez aussi, mon frère, ma sœur qu’ordonner le bien et interdire le mal constitue la devise des savants qui œuvrent pour la religion, c’est la devise des maîtres, ceux qui sont pieux


 


Voila maintenant la peuve que cette secte avait déja été annoncée par notre Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam===>

.Najd Éclaircissement du Hadith會La preuve par Al-Boukhariyy de l’annonce de la secte Wahabite會Confirmé par le Mouhaddith du Maghreb le Chaykh ^Abdoullah as-Siddiq Al-Ghoumariyy會et même par le pseudo-Chaykh des wahabites=>Ibn Taymiyya

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Cliquez sur le lien pour voir tous les scans des livres et l’aricle a ce sujet===>


https://croyancesunnite.wordpress.com/2010/09/17/najd-eclaircissement-du-hadith%e6%9c%83la-preuve-par-al-boukhariyy-de-lannonce-de-la-secte-wahabite%e6%9c%83confirme-par-ibn-taymiyya/


 

Quelques extraits des mémoires de Hempher, l’espion anglais initiateur du Le mouvement wahhabite avec le soutien de Mouhammad ibni ^abdi l – Wahhab et de Mouhammad bin Sa^oud.

Cette vidéo met en lumière le plan que les anglais avaient manigancé pour « détruire l’islam de l’intérieur » comme ils le disaient:

 


Voila une autre vidéo sur le même sujet en anglais=>


British Spy Plot to DESTROY ISLAM

 

 

PREUVE HISTORIQUE DU WAHABISME======>


La photo ci-dessous montre un colloque qui c’est tenu à l’université de Al Azhar en Egypte, le samedi, 19/06/2010 sous le thème==>


الوهابية خطر على الإسلام

[[Le wahhabisme, Grand danger qui menace l’islam ]]
Les Chaykh de Al-Azhar au Caire en Egypte, après leur étude sur le wahabisme avait déduit et déclarer: « le mouvement wahhabite est le plus grand danger pour les musulmans, ils sont similaires aux sionistes, car ils ont la même idéologie extrême et dure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOILA UN AUTRE ARTICLE DE AL-AZHAR QUI EVOQUE LE DANGER DE LA SECTE WAHABITE IL Y EST DIT==>

 

Le Wahhabisme est plus dangereux que le Sionisme (^Oulamas d’al-Azhar)

IRIB – Lors d’un congrès sur les dangers du wahhabisme, qui s’est tenu, le 30 avril, au Caire, les ^Oulamas de l’Université d’al-Azhar ont annoncé que la menace du Wahhabisme est plus dangereuse que celle du Sionisme et qu’il relevait du devoir religieux d’y faire face.« Compte tenu de l’idéologie du Wahhabisme qui encourage les violences, le terrorisme et la haine et qui s’attaque à la résistance islamique, en Palestine et en Irak, il relève du devoir religieux de le combattre. », ont dit ces ^oulamas, selon le quotidien irakien, « al-Bayaneh al-Jadidah ». « La pensée wahhabite est basée sur le rejet de l’autre qu’elle qualifie d’infidèle. Le monde contemporain n’a connu, jusqu’ici, aucune pensée plus dangereuse que celle-ci. Or, il s’agit d’une pensée terroriste et dangereuse qui menace la paix et la sécurité de tous les Etats islamiques. », ont averti ces ^oulamas de l’Université d’al-Azhar.

 

 

 

ampuni kami

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s